Organisation Nationale Anti Dopage (ONAD) Fédération Wallonie-Bruxelles

Notre mission

L' Organisation Nationale Antidopage (ONAD), ou Direction de la lutte contre le dopage, a été créée en 2003 et fait partie du Secrétariat général de la Fédération Wallonie-Bruxelles*.

* La Fédération Wallonie-Bruxelles est l’appellation usuelle ou de communication extérieure de la Communauté française. Pour toute décision à portée juridique, la dénomination «Communauté française» continue de s’appliquer.


NOTRE MISSION

Prévenir et détecter l’utilisation de substances ou méthodes interdites dans la pratique du sport sur son territoire, et ce, via trois axes principaux:

Prévention
par l’éducation et la formation des sportifs et du monde sportif.

Information
par l’assistance directe dès demande de renseignement et la mise à disposition de ressources ciblées.

Détection
par l’organisation de contrôles inopinés en et hors compétition.

 


POURQUOI ?

La lutte contre le dopage vise à défendre un sport propre, intègre et fair play.
Le sportif dopé oublie une des valeurs principales du sport: le respect.
Le respect du sport, des autres, et de son corps.

  • Le dopage constitue un danger pour la santé des sportifs.

Si certains effets ne sont visibles qu’à court terme, les conséquences sur l’organisme peuvent quant à elles rester présentes à vie.
Le dopage a également déjà causé la mort prématurée de sportifs.

  • Outre sa propre santé, le sportif dopé met également en danger la santé d’autrui :

Ses concurrents, tentés d’utiliser une substance pour se surpasser et le battre ;
Les jeunes athlètes, impressionnés par sa carrière et notoriété, qui tenteront de tout faire comme leur idole pour atteindre son niveau.

  • Le dopage nuit à l’image et à l’intégrité du sport.

Si l’intégrité du sport est atteinte, les jeunes sportifs se décourageront et perdront l’ambition d’aller plus loin, ayant peur de se retrouver face à d’autres sportifs injustement plus performants qu’eux.
Les amateurs de sport perdront également l’envie de soutenir, de suivre des sportifs et des évènements biaisés, où les tricheurs seront favorisés.
Une image dégradée du sport aura donc un impact sur la société, qui perdra des sportifs, et sur les sportifs et le milieu du sport, qui perdront un public désintéressé par un manque de fair-play.