Organisation Nationale Anti Dopage (ONAD) Fédération Wallonie-Bruxelles

Substances

Comment savoir si le médicament que je prends est interdit ?

En consultant le site du Centre Belge d’Information Pharmaceutique www.cbip.be, celui-ci vous permet de saisir à l’aide d’un clavier virtuel, la première lettre du nom commercial ou de la substance active recherchée.

Une fois le médicament trouvé, vérifiez si celui-ci possède ou non le sigle « D » ou « d », qui signifie qu’il est présent sur la liste des substances interdites en sport.

En positionnant votre souris sur l’icône « D » ou « d », un lien hypertexte vous précise les interdictions spécifiques à ce médicament ou à cette substance.

Ce site internet est mis à jour chaque mois en collaboration avec le CBIP et la Communauté flamande.

En cas de doute, vous pouvez également nous envoyer un e-mail à aut(at)cfwb.be.


La liste des produits interdits est-elle la même pour les personnes handicapées ?

Oui.

Toutes les personnes pratiquant un sport sont soumises aux mêmes interdictions.


La liste des produits interdits est-elle la même dans tous les pays ?

Les listes des interdictions, publiées par chaque Organisation Nationale Antidopage sont calquées sur la dernière Liste des Interdictions publiée par l’Agence Mondiale Antidopage.

Il arrive néanmoins que certains pays y fassent de légères modifications afin d’adapter la liste avec les règlementations en vigueur sur leur territoire.


J’utilise un médicament autorisé en Belgique. Si je participe à une compétition à l’étranger, je n’aurai pas de problème.

La liste des interdictions étant adaptée à la règlementation de chaque pays, il est possible que le produit que vous utilisez ici soit banni dans le pays où vous vous rendez.

Si vous suivez un traitement, informez-vous d’abord sur les règlementations qui y sont mises en place et consultez la liste des substances interdites de ce pays.


Je me suis blessé en vacances et ai acheté un produit sur place pour me soulager rapidement. Comment savoir s’il contient des substances interdites ?

Vous pouvez rechercher ses différents composants sur le site www.cbip.be (voir question ci-dessus).

Vous pouvez également nous envoyer un e-mail à aut(at)cfwb.be en nous donnant le plus d’informations possible sur le médicament acheté.  


Mon médecin est au courant de mon activité sportive. Si mon test est positif, c’est sa responsabilité puisque c’est lui qui m’a prescrit les médicaments ?

Non.

Vous restez à tout moment responsable des substances retrouvées dans votre organisme.

Que la présence d’une substance interdite dans votre système soit intentionnelle ou pas, et qu’elle ait été consommée dans le but de tricher ou pas, ce sera à vous et vous seul d’en expliquer la présence.


Est-ce que je risque quelque chose si je consomme de la caféine ou des boissons énergisantes ?

La caféine n’est plus interdite depuis 2003.

Les boissons énergisantes n’étant pas des boissons énergétiques, elles peuvent contenir des extraits de plantes pour leur effet stimulant. Certaines plantes pouvant contenir des substances interdites, il faudra être attentif.
Renseignez-vous donc bien sur le contenu de votre boisson avant de la consommer.

En cas de doute, envoyez-nous un e-mail à aut(at)cfwb.be.


Est-ce que je risque quelque chose si je consomme des compléments alimentaires ?

Une extrême prudence est recommandée en matière d’utilisation de compléments alimentaires.

L’utilisation de compléments alimentaires par les sportifs est une préoccupation.

En effet, dans de nombreux pays, la production et l’étiquetage de ces produits peuvent ne pas suivre de règles strictes. Ceci peut mener à l’utilisation d’un complément contenant une substance non déclarée sur l’emballage et qui est interdite par les règles antidopage.

Cependant, l’usage d’un complément mal étiqueté n’est pas une défense recevable lors d’une audition.


L’alcool est-il interdit ?

L’alcool est interdit en compétition et uniquement dans certains sports.

Consultez la page substances interdites dans certains sports.


Le cannabis est-il interdit ?

Le cannabis est interdit en compétition, et ce, à cause des effets euphorisants qu’il entraine.

ATTENTION : pour rappel, le cannabis laisse des traces dans l’organisme plusieurs semaines après sa consommation.


J’ai de l’asthme / des allergies et j’utilise régulièrement un puff depuis des années, me faut-il une autorisation ?

Certaines substances utilisées dans le traitement de ces pathologies sont interdites. Parlez-en donc avec le médecin qui vous les prescrit.

De l’information peut également être obtenue sur www.cbip.be ou par e-mail à aut(at)cfwb.be.

 

Haut de page