Organisation Nationale Anti Dopage (ONAD) Fédération Wallonie-Bruxelles

S3. Béta-2 agonistes

Définition

Les bêta-2 agonistes sont utilisés dans le traitement de l'asthme pour leurs propriétés broncho-dilatatrices, permettant d'améliorer la respiration. Ils peuvent être administrés par voie orale ou par inhalation. À fortes doses, ils stimulent également la croissance musculaire.
Les représentants les plus connus de cette classe de substances  sont le clenbutérol, le formotérol et le salbutamol.

Effets des bêta-2 agonistes


Les bêta-2 agonistes inhalés agissent en premier lieu sur les muscles lisses des bronches. En stimulant les récepteurs adrénergiques bêta-2 dans les bronches, ils dilatent les muscles bronchiques

A fortes doses, ils stimulent la synthèse des protéines et ont un effet anabolique sur les muscles et un effet catabolique (dégradant) sur les graisses. Pour cette raison, certains athlètes les considèrent comme une alternative aux stéroïdes anabolisants.

Effets secondaires

  • Transpiration excessive;
  • Tremblements musculaires incontrôlables ;
  • Palpitations.

De plus ils représentent un réel danger pour le cœur. En effet, l’augmentation de la consommation d’oxygène lors de l’accélération de la fréquence cardiaque peut entrainer un approvisionnement insuffisant des cellules musculaires cardiaques, se traduisant par des douleurs thoraciques dues à la mauvaise irrigation du cœur (angine de poitrine).
Ils peuvent être également la cause de troubles du rythme cardiaque (arythmie) suite à l’abaissement de la concentration plasmatique du potassium (hypokaliémie).
Et enfin, il peuvent être également à l’origine d’hyperglycémie (augmentation du taux de glucose dans le sang) suite à la stimulation de la glycogénolyse dans le foie.

Disciplines sportives concernées


Les bêta-2 agonistes sont utilisés principalement dans es sports d’endurance (cyclisme, natation, ski de fond, athlétisme….) càd toutes les disciplines sportives où un apport important d’oxygène est recherché, puisque ces substances permettent l’acheminement, à court terme, d’une plus grande quantité d’oxygène dans les poumons.

Par contre en raison de leur action anabolique (stimulation de la croissance) sur les muscles et de leur action catabolique (stimulation de la dégradation) sur les graisses, ils sont particulièrement appréciés par les bodybuilders comme alternative aux stéroïdes anabolisants sans les effets secondaires négatifs androgènes de ces derniers.