Organisation Nationale Anti Dopage (ONAD) Fédération Wallonie-Bruxelles

S2. Hormones peptidiques, Facteurs de croissance et Substances apparentées

- ERYTHROPOÏETINE (EPO)

Définition

L’érythropoïétine est une hormone produite naturellement par le rein et qui stimule la production de globules rouges dans la moelle osseuse.
Elle est principalement utilisée dans le traitement des anémies (manque de globules rouges), en particulier chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique.

Effets de l’EPO

L'érythropoïétine (EPO) est une hormone produite par les reins. Un manque d'oxygène dans le corps (par ex. séjours en altitude) déclenche la production naturelle d'EPO. L'EPO est distribuée dans l'organisme par l'intermédiaire de la circulation sanguine et stimule la transformation des cellules souches se trouvant dans la moelle osseuse en globules rouges.
Les globules rouges transportent l'oxygène des poumons dans les tissus (par ex. les muscles). Par ailleurs, ils assurent également une fonction importante lors de l'élimination du dioxyde de carbone des muscles. Ainsi, un nombre accru de globules rouges induit une amélioration de l'endurance dans le sport et une récupération plus rapide des forces.

Effets secondaires

  • Obstruction des vaisseaux sanguins due à la viscosité du sang (thrombose, infarctus du myocarde, accidents cérébraux);
  • Arrêt cardiaque.

Disciplines sportives concernées

En augmentant le nombre de globules rouges dans le sang, l'EPO accroît aussi la quantité d'oxygène délivrée aux muscles et celle de dioxyde de carbone qui en est évacuée. Le muscle se fatigue moins vite et l'endurance est améliorée. L'EPO est utilisée notamment dans les disciplines d'endurance. Son utilisation est particulièrement répandue dans le cyclisme, du moins dans l'esprit du public, ainsi que dans les disciplines telles que le ski de fond, le biathlon, le marathon, le patinage de vitesse et le triathlon.

Le dopage à l'EPO dans de nombreuses disciplines sportives
En athlétisme, l'EPO n'est cependant pas uniquement utilisée par les coureurs de fond et de demi-fond. À la suite des révélations concernant le scandale BALCO à partir de 2003 aux États-Unis, il s'est avéré que certains sprinters (Kelly White, Dwain Chambers) avaient consommé de l'EPO. Avec l'EPO on essaie d'améliorer la régénération après les séances d'entraînement intensif et les compétitions, ce qui signifie que pratiquement tous les athlètes de toutes les disciplines sportives sont concernés par les risques de prise abusive d'EPO. Ainsi, l'existence de cas de dopage a été prouvée en boxe, en haltérophilie et même en hippisme. Les présomptions d'une utilisation systématique d'EPO au célèbre club de foot italien de la Juventus Turin à la fin des années 90, restent extrêmement fortes.

- HORMONES DE CROISSANCE (HGH)

Définition

 
L'hormone de croissance (angl. Human Growth Hormone = HGH) est une hormone peptidique endogène. En stimulant la division et la croissance des cellules, elle a un effet anabolisant (favorisant le développement musculaire).
l'HGH est utilisée en médecine pour traiter le nanisme, causé par le déficit de sécrétion de cette hormone, produite par l’hypophyse.

Effets de l’HGH

Action directe : L'HGH agit directement sur la glycémie (taux de glucose dans le sang) et stimule la dégradation lipidique (combustion des graisses).

Action indirecte : L’HGH agit indirectement sur le foie, où elle stimule la production de la protéine IGF-1 (angl.: Insuline-like Growth Factor = IGF, facteur de croissance apparenté à l'insuline) en se fixant sur des récepteurs spécifiques à somatotropine (synonyme d'HGH). L'IGF-1 libéré dans la circulation sanguine se fixe sur les récepteurs à IGF-1 présents dans presque tous les tissus, et régule l'expression (la formation) d'une multitude d'autres protéines. De cette manière, l'HGH stimule la division et la croissance cellulaires et développe ses activités anabolisantes (favorisant la croissance des tissus) et régénératrices. Chez l'adolescent, elle stimule la croissance des os longs.

Effets secondaires

  • Croissance anormale des organes (cœur, foie…), mais également une croissance disproportionnée irréversible des mains et des pieds ainsi que du menton, du nez et des oreilles (acromégalie);
  • Hypertrophie osseuse;
  • Hypertension et insuffisance cardiaque (par hypertrophie cardiaque);
  • Diabète (par dérégulation du métabolisme du glucose).

Disciplines sportives concernées

Leur utilisation est connue dans le cyclisme, l'athlétisme, le ski de fond et l'haltérophilie durant les Paralympiques; elle fait l'objet de discussions dans la natation et dans différents sports d'équipe. Le dopage à l'HGH est particulièrement répandu chez les professionnels du bodybuilding, qui servent de modèles à de nombreux amateurs du fitness. C'est en raison de ces effets, mais aussi sa disponibilité aisée sur Internet, que l'HGH a fait son entrée dans le sport de masse.