Organisation Nationale Anti Dopage (ONAD) Fédération Wallonie-Bruxelles

Autres substances

SUBSTANCES SPÉCIFIÉES ET NON SPÉCIFIÉES
 
Selon l'Agence mondiale antidopage (AMA), toutes les substances interdites doivent être considérées comme des substances spécifiées, à moins d'être déclarées de manière explicite comme substances non spécifiées dans la liste des interdictions (v. classes S1, S2, S4.4, S4.5, S6.a, M1, M2 et M3).

  • Les substances non spécifiées ne peuvent guère donner lieu à un dopage involontaire. Dans la classe des stimulants, des substances telles que la cocaïne, le modafinil et l'amphétamine font partie des substances spécifiées (v. liste des interdictions - classe des substances S6.a).
  • La présence de substances spécifiées, par contre, est très répandue dans des médicaments ou d'autres produits d'usage courant. Les athlètes testés positifs à ces substances ont la possibilité de prouver que leur utilisation n'a pas servi à l'amélioration de leurs performances.


ÉPHÉDRINE ET PSEUDOÉPHÉDRINE (dans certains médicaments en vente libre)
 
L'éphédrine est un stimulant spécifié, entrant dans la composition de bon nombre de médicaments contre la grippe. Elle agit sur les voies respiratoires et entraîne une dilatation des bronches et un apaisement de l'irritation de la muqueuse nasale.
Pour éviter un test antidopage positif, l'usage de ces médicaments doit être suspendu au moins 48 heures avant la compétition.

CAFÉINE EST AUTORISÉE

Pourquoi cette substance interdite jusqu’en 2004, est-elle maintenant autorisée ?
 
Les études ayant montré que la tolérance et la dégradation de la caféine dans le corps humain diffèrent énormément d'un individu à l'autre, et que ses effets sont relativement faibles par rapport aux autres stimulants, la caféine a été retirée de la liste des produits dopants en 2004.
Il n’y a donc plus aucun risque de contrôles positifs à la caféine après avoir pris des boissons contenant de la caféine (café, Coca Cola, Red bull,…).