Organisation Nationale Anti Dopage (ONAD) Fédération Wallonie-Bruxelles

5. Prélèvement de l’échantillon sous surveillance

Le sportif se rendra dans les toilettes, accompagné du médecin contrôleur (du même sexe).

Personne d’autre ne pourra y accéder durant le prélèvement de l’échantillon. Bien que le représentant d’un mineur ou d’un sportif handicapé puisse l’accompagner, il ne sera pas autorisé à assister à la production de l’échantillon.

Après s’être lavé les mains, le sportif devra enlever tout vêtement se trouvant entre sa taille et ses genoux, et entre ses mains et ses coudes afin de garantir la provenance directe de l’urine et la non altération de l’échantillon fourni.

Durant toute la procédure de prélèvement, seules l'eau et les boissons non alcoolisées peuvent être consommées par le sportif.

Si moins de 90ml sont récoltés, l’échantillon sera considéré comme « partiel ».

L’échantillon sera scellé, sécurisé et restera sous le contrôle du médecin contrôleur.

Le sportif pourra prendre le temps de s’hydrater avant de fournir un deuxième échantillon avec un volume suffisant, tout en restant toujours accompagné de son chaperon.